AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 WBW ▬ New World of Sport (#7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dallas Pride

avatar

Federation : Worldwide Battlefield Wrestling.
Messages : 119

MessageSujet: WBW ▬ New World of Sport (#7)   Jeu 19 Jan - 19:29

NEW WORLD OF SPORT #7
Live on ITV News - 17/01/16 - Empress Ballroom





« I WANNA DESTROY » Cette chanson on la connait bien, c’est celle du Barber Club, qui débarque sous des réactions assez mitigées. Marty Scurll attend que le silence s’installe, puis il esquisse un grand sourire avant de lâcher un magnifique « I’m Baaaack ! » qui est suivit par de nombreuses acclamations. Le vilain continue en rappelant que Mike Quackenbush l’avait suspendu et qu’en bon esclave de Nigel McGuinness il avait obligé à affronter cet incapable de Jeff Hardy pour pouvoir réintégrer les rangs de la WBW… A-Double interromps ensuite son partenaire en assurant que Quack’ a marqué de respect à leur talent en les obligeants à affronter un duo de comédiens de séries B et en envoyant toutes ces troupes pour essayer de les faire perdre… Austin Aries en profite pour parler de Becky Lynch et de sa nouvelle petite amie Bayley et affirme qu’il n’en a pas terminé avec elle…

Marty Scurll explique qu’il est impatient de le voir exploser la tête de l’irlandaise avec son Brainbuster, mais que la foule est surtout impatiente de le voir affronter El Generico pour récupérer son Title Shot et ensuite faire abandonner ce chien de Claudio Castagnoli qui n’est champion que parce qu’il a profité de toutes les opportunités que Nigel McGuinness lui a données. Il affirme donc qu’il ne quittera pas ce ring tant que l’actuel Challenger n°1 ne viendra pas l’affronter… Mais contre toutes attentes, c’est le General Manager de la New World of Sport qui fait son apparition.

Mike Quackenbush explique qu’il est venu pour annoncer des choses extrêmement importantes, mais également pour parler franchement à Scurll et toute sa petite bande. Il commence donc par annoncer que le PPV « Everybody Wants To Rule The World » sera divisé en deux galas qui auront respectivement lieu le samedi 11 février à Manchester et le dimanche 12 février à Londres…  Il dit également que le combat entre El Generico et Claudio Castagnoli est gravé dans le marbre, puisque le Chairman en a décidé d’en faire le Main Event de la seconde nuit, il rajoute que dans son coin il a cherché un Main Event pour le premier des deux galas… Et qu’avec Mr. McGuinness ils ont finalement décidés que lors de ce ME Marty Scurll allait affronter… la star de la LOW… Le japonais… AKIRA TOZAWA ! La foule explose alors que Scurll lui semble très en colère !

Le Vilain est fou de rage, il hurle qu’encore ne fois on essaie de l’éloigner du titre en l’obligeant à affronter des lutteurs venus d’autres fédérations, c’est alors que Nick Sutton prend la parole, pour lui rappeler que Tom Latimer et lui sont venus à bout des champions par équipes et qu’ils sont donc les challengers légitimes… Quack’ reconnait que c’est la vérité et il annonce donc que le Main Event de ce soir opposera les Hooligans du Barber Club à Bad Influence et que ce combat sera pour les titres par équipes !

***

Fall Count Anywhere Match :
Chris Jericho vs. Mike Bailey


Contre toutes attentes, Mike Bailey attaque son compatriote dans le dos alors qu’il est en train d’avancer vers le ring. Il enchaîne les kicks puis le fait tomber dans la fausse avec un Dropkick. Ni une, ni deux, et se lance… RUNNING SOMMERSAULT SENTON ! En confiance, le jeune homme grimpe sur une échelle, malheureusement pour lui, Y2J le stoppe net dans son ascension et lui porte un Gorilla Press Slam à travers une table ! Il commence ensuite à détruire le dos du gamin avant de tenter son Wall of Jericho, là, le Young Lion attrape le pied de la table cassée quelques minutes plus tôt pour l’exploser sur le crâne de son rival qui tombe en arrière et se met à saigner ! Mike s’appuie ensuite contre un mur pour porter un Slicebread #2 et tenter un énième tomber inutile. Après ça, Chris porte un surpassement au jeune brun qui s’écrase de l’autre côté d’une barricade et le combat continue au milieu des spectateurs et dans les escaliers qui mènent au ring ! Là un mec avec un masque d’El Generico explose une chaise sur le crâne de Bailey qui s’effondre… Oh ! C’est Alexa Bliss ! L’arbitre s’apprête à disqualifier The King of Bling-Bling, mais celui-ci le traite de « Stupid Idiot » et lui montre que sa comparse n’est pas abords du ring, mais dans les tribunes… Le Referee reste con, mais cet échange permet à Shynron de débarquer… Il porte un Superkick à Jericho avant de foncer sur la blonde et les deux s’échangent des coups jusqu’à arriver devant un petit balcon… Là Alexa Bliss semble prendre l’avantage, mais le dragon contre… OH MY FUCKING GOOOOOD ! SUPER HURRICANRANA ! Ils tombent tous les deux de plusieurs mètres et s’écrasent au milieu de plusieurs tables... ! Au même moment le natif de Calgary récupère la chaise laissée par Bliss et l’explose une nouvelle fois sur son opposant avant de le bloquer entre les marches et la rampe des escaliers pour lui porter un Wall of Jericho… OH ! IL ABANDONNE ! VICTOIRE POUR JERICHO !

Vainqueur : Chris Jericho.

***

On se retrouve dans le bureau de Mike Quackenbush ou les Takemikazuchi se plaignent que le GM ait donné un Title Shot au Barber Club plutôt qu’à eux deux ! Le fondateur de la défunte Chikara répond alors qu’il en a assez d’entendre les lutteurs pleurer pour ou oui ou pour un non… Il annonce donc que peu importe le résultat de ce soir, lors de la Night One de « Everybody Wants to Rule The World », Francis O’Rourke et Drew Gulak affronteront Nick Sutton et Tom Latimer dans un Two out of Three Falls Match. Les disciples de Samoa Joe semblent plutôt satisfaits et en voyant cela, Quack’ rajoute que ce soir, ils feront une nouvelle fois équipe pour affronter Adrian Neville et le jeune Travis Gordon de la RAVEN…

***

Single Match :
David Finlay, Jr. vs.  Senza Volto


Dès que la cloche sonne, David se jette sur le jeune homme, il enchaîne les uppercuts portés à l’européennes, il prend ensuite de l’élan, mais là, le français en profite pour lui porter un Springboard Kick et enchaîner aussitôt avec un Springboard Crossbody ! Motivé, le protégé d’El Generico attend que l’ennemi se relève pour tenter un genre de Lethal Injection, mais on lui attrape le dos… Oh ! German Suplex ! Un, deux, tr… Dégagement ! L’irlandais place alors le Luchador sur la troisième corde… Superplex !? Non ! What… Super Hurricanrana de Senza Volto qui se lance pour son Handspring Stunner… OUI ! Il l’a fait… Il va remporter son premier combat… Un, deux, tr… Dégagement ! Surprit, il monte sur la troisième corde et… Shooting Star Press… Non ! Esquivée !  Running European Uppercut ! Il enchaîne aussitôt avec Irish Cross… Un, deux, trois !

Vainqueur :  David Finlay, Jr.

***

Après le combat, David Finlay prend le micro il dit que désormais plus personne ne peut dire qu’il est le maillon faible des BDK ! Il rappelle qu’il est invaincu depuis ses débuts à la WBW et qu’il mérite donc le respect… Oh ! La chanson de Rammstein résonne et Claudio Castagnoli arrive seul il félicite le jeune homme pour sa victoire, mais lui dit que Senza Volto n’est personne, qu’un illustre inconnu, un jobber et qu’il aurait préféré le voir s’illustrer contre un combattant talentueux. Le WBW Grand Champion explique qu’il veut voir ce que le plus jeune des membres de la BDK a dans le ventre… Il demande alors à l’arbitre de revenir, car le public va avoir le droit à un Champion vs. Champion… ICI ET MAINTENANT !

***

Champion vs. Champion
WBW Grand Champion Claudio Castagnoli vs. WBW Next Generation Champion David Finlay, Jr.


Dès le départ Finlay tente de mettre toutes les chances de son côté en se jetant sur son mentor et en enchaînant les European Uppercuts, mais ce qu’il oublie c’est qu’il a affaire au maitre en la matière, en effet le suisse commence à lui répondre coups sur coups puis le lance dans les cordes, il tente un surpassement, mais le jeune homme contre avec un Swinging Neckbreaker suivit d’une Running Senton ! Un, deux, dégagement ! Il relève Claudio, celui-ci tente une Discus Clothesline, esquivée, David met le chauve sur ses épaules… Rolling Fireman’s Carry Slam ! Il bondit directement sur le coin et enchaîne… Diving Moonsault ! Un, deux, tr…  Simplement deux !  On a presque l’impression que l’irlandais joue sa vie… Il fonce sur Castagnoli qui l’intercepte et contre avec un genre de Rock Bottom ! Il monte ensuite sur les cordes, Diving Double Foot Stomps, esquivé par le Young Lion qui se projette dans les cordes… Erreur ! Tilt-a-Whirl Backbreaker suivit d’une Gutwrench Suplex ! Le Grand Champion veut en terminer, il va tenter sa Powerbomb, son ennemi contre avec un Back Body Drop et le fait passer par-dessus la troisième corde avant de se placer sur l’apron et de continuer avec un Running Sommersault Senton ! Naïf, le jeune Finlay tente une Snap Suplex, malheureusement pour lui son boss est bien plus puissant et il renverse la prise… Snap Suplex contre l’escalier ! L’ancien Cesaro remonte sur l’apron et fonce… OH ! Double Foot Stomps sur le gamin qui hurle de douleur ! Castagnoli est sans pitié, il le relève et lui porter une Superplex depuis le sommet de l’escalier en acier jusqu’à l’extérieur et donc le sol sans protections ! Il le renvoi sur le ring et tente son Cesaro Swing… Non ! Le « fils de » se dégage, il le pousse violemment contre le coin et lui porte un Superkick avant de tenter le tout pour le tout en portant la Celtic Cross ! Un, deux, tr… Dégagement ! Finlay n’y croit pas ses yeux, il grimpe sur la troisième corde et…. Oh Shooting Star… NO WAY ! NO WAY ! EUROPEAN UPPERCUT DE CESARO ! IL LE FRAPPE EN PLEIN SAUT ! ALORS QU’IL ALLAIT EFFECTUER SA ROTATION ! Ça c’est du Swiss Death de compétition… Il enchaîne aussitôt… RICOLAAA BOMB ! Un, deux, trois !

Vainqueur :  Claudio Castagnoli.

***

On voit David Finlay à genoux sur le ring, Claudio Castagnoli est encore debout, il est essoufflé, mais semble toujours en forme. Il regarde le jeune homme de toute sa hauteur avant de prendre le micro… Il dit que Junior est encore très loin de son niveau, mais qu’il vaut déjà plus que toute la flopée de lutteurs en bois qui rêvent d’êtres ses nouveaux challengers ! Il rappelle également qu’il n’est pas là pour gagner de l’argent ou plaire au public, mais simplement parce qu’on lui a confié une mission, celle de récupérer l’artefact le plus puissant de l’Histoire de la lutte professionnelle et qu’il continuera à détruire la WBW tant que Nigel McGuinness ne lui dira pas ou il l’a caché ! Il lève ensuite la main de son adversaire pour le féliciter et quitte le ring sous les huées.

***

Tag Team Match :
Adrian Neville & Travis Gordon vs. Takemikazzuchi (Drew Gulak & Francis O’Rourke)


Le combat commence avec un bel échange de coups entre Adrian Neville et Drew Gulak. Le premier enchaîne les kicks alors que le second lui répond avec des Europeans Uppercuts. Il commence d’ailleurs à prendre l’avantage, quand son adversaire esquive, le fait rebondir dans les cordes et lui porte une magnifique German Suplex. Il se dépêche ensuite de faire le changement avec le jeune lutteur de la RAVEN qui enchaîne avec une Slingshot Senton. Un, deux, dégagement ! Clothesline ? Contrée par Gulak qui tente une Back Suplex, Gordon retombe sur ses pieds et répond avec un Dropkick qui envoi le vétéran à l’extérieur. Travis en profite dérouler et lui sauter dessus avec un Springboard Moonsault ! Francis O’Rourke fait alors son entrée dans la partie en portant un Springboard Sommersault Senton sur le jeune américain. Neville finit alors par intervenir ! Il monte  sur la troisième corde et place une Shooting Star Press sur tout ce beau monde ! Le Young Lion remonte sur le ring et tente un Superkick, c’est contré en Ankle Lock par Drew Gulak qui essaie de sauver sa peau en faisant abandonner le gamin qui finit par se sauver grâce à une roulade et qui fait le changement… C’est pareil du côté adverse ! D’ailleurs O’Rourke prend directement l’avantage avec un Running Sommersault Neckbreaker ! Il tente une Half Nelson Suplex, contre toutes attentes, Neville retombe sur ses pieds avant de se manger un Pélé Kick suivit d’une Running Lariat phénoménale ! Un, deux, tr… Travis Gordon brise le tomber ! Les deux Takemikazuchi le relèvent et le lancent dans les cordes… Il rebondit sur l’une d’entre elles et porte un Springboard DDT sur Gulak avant d’essayer de dérouler en utilisant un Superkick sur Oney Lorcan qui esquive… C’est Neville qui se mange l’attaque en pleine face ! Oh ! Francis se venge… Half Nelson Suplex sur Travis Gordon, il relève Drew Gulak et à deux ils placent une combinaison Running European Uppercut + German Suplex sur Adrian… Un, deux, trois !

Vainqueurs : Takemikazuchi.

***

Après le combat Adrian Neville se relève difficilement, il est aidé par son très jeune partenaire qui semble inquiet… L’anglais fait mine de le rassurer… AVANT DE LUI PORTER UN SUPERKICK ! Il pousse le combattant de la RAVEN au sol et commence à enchaîner les coups de pieds avant de grimper sur la troisième corde et de lui porter un 630° Senton… Il regarde le corps inanimé du jeune homme… Et repart pour un tour… 630° Senton ! C’est pas terminé ! Il lui en porte un troisième ! Il quitte ensuite le ring sous les huées du public choqué…

***

Single Match :
Davey Richards vs. Tracy Williams


Tracy Williams veut continuer sur sa lancée, lui qui est venu à bout de Senza Volto lors du dernier YouCatch tente de se payer le loup américain en enchaînant les atémis plus violentes que les autres, il se projette dans les cordes, mais finit par se manger un énorme coup de pied qui est d’ailleurs suivit par toute une série de kicks plus violents les uns que les autres… D’abord acculé le jeune homme finit par attraper la jambe du vétéran et par lui porter un Dragon Screw avant d’essayer de se concentrer sur cette dernière pour remporter la victoire ! Après quelques torsions et prises de soumissions, Williams tente un Boston Crab, malheureusement son attaque est contrée en Small Package… Non ! Richards brise rapidement le tomber pour porter un Double Foot Stomps avant d’enchaîner avec une tentative de Brainbuster contrée par Williams qui tente une Discus Clothesline, là aussi elle est contrée et le membre de la BDK enchaîne avec une Dragon Suplex ! Il attend ensuite que le jeune homme se relève et… Oh ! Running High Knee ! 1, 2, 3 !

Vainqueur :  Davey Richards.

***

On voit une vidéo ou El Generico quitte son taxi pour se rendre dans l’arène, là il est soudainement attaqué par Claudio Castagnoli qui  le balance assez violemment contre la vitre d’une voiture… Oh ! Le pauvre bougre passe à travers, mais le WBW Grand Champion ne s’arrête pas là, il le soulève comme un poids mort et lui porte une Suplex contre le capot de la voiture… Dragon Lee arrive à toute vitesse, mais là Nokken sort de nulle part et lui porte un énorme Pounce qui le projette contre une automobile, Tursas arrive également pour s’occuper de Flamita…  La BDK domine largement ce beatdown qui se termine lorsque les trois hommes portent un Ragnarok sur El Generico inconscient…

***

Johnny Gargano et Tommaso Ciampa sont sur le ring et ils n’ont pas l’air très heureux, ce dernier informe en effet le public que ce soir ils étaient censés affronter les Firestarters dans un match qui allait déterminer les prochains challengers aux titres par équipe, mais que l’attaque de la BDK a faussé tout cela… Ils se plaignent donc de ne pas avoir de match et pire d’être encore une fois mis de côté ! Gargano rappelle qu’il est Johnny Wrestling et que pourtant cela fait plusieurs semaines qu’il n’a pas catcher… Soudain une musique inconnue à la WBW, mais bien connue des fans résonne dans l’arène… Il s’agit de celle d’une équipe de la LOW… Les USAlpha ! Chad Gable et Jason Jordan ! Oui ! Ils sont là ! Ils arrivent dans l’arène sous les acclamations du public…  Le premier affirme qu’il est très heureux d’être dans cette fédération dont il a tant entendu parlé et qu’il a surtout hâte de se mesurer aux talents qu’elle abrite… Gargano esquisse un énorme sourire et lui demande ou il veut en venir… Jason répond alors qu’ils veulent affronter la meilleure équipe au monde après eux-mêmes : DIY ! Tommaso semble vraiment emballé et Mike Quackenbush apparait alors sur la rampe d’accès au ring… Il affirme qu’il savait que ces deux équipes allaient s’attirer et que c’est pour cela, qu’elles s’affronteront dans le Main Event de la Night Two du WBW Internet Tournament… Le public se met alors à chanter « This is Awesome ! This is Awesome »..  On est sûr d’avoir le droit à un grand match ! Les quatre compétiteurs se serrent la main avant de se séparer…

***

Tag Team Match :
The Barber Club (Rick Roland & Sloan Capriese) vs. Bayley & Becky Lynch


Rick Roland commence le combat contre Bayley et il s’impose rapidement grâce à sa force physique impressionnante, il ballade la brindille aux quatre coins du ring avant de la lancer dans un coin et de lui foncer dessus, elle esquive et place un Pendulum Kick avant de grimper sur les cordes et d’enchaîner avec un Missile Dropkick qui ne fait que tituber le gorille… Elle lui fonce dessus, mais celui-ci la stop net avec un Big Foot ! Désireux d’en finir rapidement il tente une Powerbomb… C’est contré avec un Sun Set Flip… Oh ! Non ! Il ne tombe pas… Il tente un Seated Senton…  Esquivé par la favorite du public qui se projette dans les cordes et revient avec un Sliding Forearm Smash à la Masato Tanaka ! Elle répète cette opération deux fois avant de faire le changement avec Lynch qui place une Slingshot Elbow et tente le tomber… Un, deux, tr… Dégagement ! Le barbu est à genoux, elle lui donne plusieurs kicks avant de tenter un Superkick, ce dernier lui attrape la jambe, la retourne et tente une Back Suplex… Oh ! Elle retombe sur ses pieds et se projette dans les cordes à toute vitesses… SPINNING SIDE SLAM ! Il fait le changement avec son partenaire qui met quelques claques à Lynch, cela énerve la rouquine qui commence à revenir, l’irlandaise enchaîne les patates avant de se faire avoir dans un Half Nelson Lock… Capriese soulève la jeune femme et profite de sa taille pour la faire tourner en l’air pendant plusieurs secondes avant d’enchaîner avec un Full Nelson Slam ! Il grimpe ensuite sur la troisième corde et se prépare pour un Diving Moonsault ! Il perd du temps en insultant Bayley et Lynch en profite pour le rejoindre… SUPER GERMAN SUPLEX ! Oh ! Elle reste sur la troisième corde et se relève… DIVING DOUBLE FOOT STOMPS ! Austin Aries qui était à la table des commentateurs se précipite vers l’apron du ring pour l’insulter… Bayley rejoint le co-leader du Barber Club qui l’insulte d’attardée, elle n’aime pas trop ça et lui met une énorme patate sous les acclamations du public… Cependant ce spectacle distrait Lynch qui ne voit pas Roland arriver dans son dos… Celui-ci la pousse violemment sur Bayley qui s’écrase contre la barrière, puis il la place sur son dos… Rolling Fireman’s Carry Slam… Son partenaire se relève difficilement et emprisonne alors la guerrière dans un genre de Bear Hug… Oh ! HART ATTACK ! C’est terminé ! Un, deux, trois !

Vainqueurs : The Barber Club.

***

Après cela Austin Aries rejoint ses deux sbires et lèvent leurs bras… Bayley qui semble tirer la gueule récupère un micro, elle dit qu’elle comprend pourquoi Becky est venue lui demander son aide… Les lutteurs du Barber Club sont de vrais crapules ! Elle explique que pour le moment ils sont fiers, car ils ont l’avantage d’être plus nombreux, mais que cela ne serait tardé… Elle défit alors le trio pour un match lors du PPV « Everybody Wants to Rule The World » Aries & Roland & Capriese vs. Bayley & Lynch & Un Partenaire Mystère… A-Double esquisse un sourire et accepte le challenge !

***

WBW Tag Team Championship :
Bad Influence (Christopher Daniels & Frankie Kazarian) © vs. The Barber Club (Nick Sutton & Sloan Capriese)


Notre Main Event semble commencer normalement avec une opposition entre Christopher Daniels et Nick Sutton, les deux hommes semblent s’observer, ils tentent de trouver la faille de l’autre… Mais alors que tout le monde est concentré sur cette opposition « légale » Tom Latimer fait rapidement le tour du ring et tire les pieds de Frankie Kazarian qui tombe sur l’escalier ! En bon bourrin, l’ancien Bram balance l’américain contre d’autres marches en aciers avant d’enchaîner avec une Back Suplex contre la barrière de sécurité… Cette attaque brutale attire l’attention de l’arbitre, mais également celle de Magnus qui en profite pour placer un Big Foot et une Snap Suplex sur son ennemi ! Il impose alors un rythme assez méthodique au combat… Son partenaire et lui effectuant de nombreux changements afin de profiter de leur avantage numérique… Ils enchaînent d’ailleurs une Double Snap Suplex avant d’envoyer le vétéran dans un coin, Latimer lui fonce dessus… Oh ! Il se mange un coup de pied ! Daniels enchaine aussitôt avec un Reserve STO contre le Turnbuckle ! Sutton fonce également, il se fait intercepter et… Standing Side Slam ! Tom tente de revenir en montant sur la troisième corde, mais le chauve l’aveugle en lui mettent les   doigts dans les yeux et en enchaînant avec son Fall From Grace ! Il bondit dans son coin et peu enfin faire le changement avec Frankie Kazarian qui en profite et bondit… Springboard Missile Dropkick sur l’ancien Brutus Magnus ! Il enchaîne ensuite avec un Superkick suivit d’une Belly to Belly Suplex… Sans doute trop sûr de lui, il finit par se projeter dans les cordes… Flapjack Magnus et… OH ! KO PUNCH DE LATIMER ! Quelle combinaison ! Daniels tente d’intervenir… OH ! SPEAR DE LATIMER ! SPEAR !  C’est finit va-t-on avoir de nouveaux champions !? Un, deux, tr… Dégagement ! Magnus n’y croit pas ses yeux… Il relève Kazarian et… MAG DADDY DRIVER ! Un, deux, tr… Dégagement ! Il commence par perdre patience et fait signe à Tom de venir l’aider quand soudain l’écran géant commence à grésiller…

The Young Bucks de la MWA sont là, sur l'écran de la WBW. Nick Jackson se met à parler pendant que le combat suit son cours dans le ring. Il encourage les membres du Barber Club. Nick Jackson dit qu'enfin, deux des mecs de cette stupide alliance vont peut-être enfin remporter des titres et rendre fier leur incroyable leader. Matt enchaîne, il dit qu'il y a quelques jours lors de MWA Behind the Showcase, les membres du club des barbus ont cru bon de s'en prendre au Bullet Club. Matt dit qu'il n'y a qu'une issue possible lorsqu'on tente de se faire un nom sur le dos du Bullet Club, qu'une issue lorsque qu'on essaye de faire de l'ombre au clan le plus dominateur de son temps. Cette issue n'est autre qu'une Superkick Party. Nick Jackson et Matt Jackson dit que tôt ou tard, les Barber Club devront répondre de leurs paroles et se feront éclater un par un par le club le plus sweat du wrestling universe. Bullet Club foooor Liiiife ! Nick et Matt Jackson mettent un double superkick sur la caméra qui tombent à la renverse, fin de transmission. Les anglais semblent perturber… Là Daniels en profite… Il porte un Low Blow à Latimer qui roule hors du ring et son partenaire lui en profite pour placer un Small Package sur Nick… Un, deux, trois !

Vainqueurs & Toujours Champions : Bad Influence.

***

Bad Influence récupèrent leurs ceintures et ils quittent rapidement le ring sous les huées des spectateurs… Les britanniques eux se relèvent et ils commencent à insulter l’écran géant… Ils sont rejoints par Marty Scurll et le reste du groupe qui se dirige jusqu’en régie… Oh ! Ils cherchent le responsable de cette vidéo… Ils tombent sur un pauvre régisseur et Latimer lui explose une chaise dans la gueule… Le show se termine sur ses images de violence gratuite…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
WBW ▬ New World of Sport (#7)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel sport faite vous?
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNIVERSE 4 :: UNIVERSE 4 :: Cimetière :: Worldwide Battlefield Wrestling-
Sauter vers: