AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Road to WRESTLING DONTAKU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BROKENUNIVERSE
Démarche de Sting
avatar

Federation : OMEGA
Messages : 103

MessageSujet: Road to WRESTLING DONTAKU   Mer 26 Avr - 19:19



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BROKENUNIVERSE
Démarche de Sting
avatar

Federation : OMEGA
Messages : 103

MessageSujet: Re: Road to WRESTLING DONTAKU   Ven 28 Avr - 10:16

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BROKENUNIVERSE
Démarche de Sting
avatar

Federation : OMEGA
Messages : 103

MessageSujet: Re: Road to WRESTLING DONTAKU   Sam 29 Avr - 18:00


03/05/17
NJPW "Wrestling Dontaku 2017" (PPV/NJPW World)
Fukuoka International Center
10,000 fans - Sold Out



0. Katsuyata Kitamura & Tomoyuki Oka def. Hirai Kawato & Yoshitatsu in a dark match.


1. Bullet Club (Chase Owens & Yujiro Takahashi) vs. Chaos (Will Ospreay & Yoshi-Hashi)

Citation :
Cette soirée débute avec une opposition entre deux des grandes écuries de la New Japan. Ce match est avant tout une plateforme pour Will Ospreay qui ne cesse de gagner le cœur des japonais avec son style ultra athlétique. Il est la star du match, au détriment de ses opposants qui sont en grandes difficultés, à l'image de Chase Owens qui peine à contrer les attaques aériennes du britannique. Finalement, c'est pourtant le Head Hunter Yoshi-Hashi qui donne la victoire à son équipe avec un Karma sur le Tokyo Pimp.
Vainqueurs : CHAOS.

Les deux membres de CHAOS célèbrent sur le ring alors que leurs adversaires du soir récupèrent dans un coin du ring. Les choses ne sont cependant pas encore finies puisque un individu débarque, arborant un masque en forme de crâne... Est-ce le retour de Bone Soldier ?




L'ex Captain New Japan se jette sur Will Ospray, accompagné de ses deux coéquipiers du Bullet Club qui veulent leur revanche après cette défaite. Très vite, Yoshi-Hasi est éjecté du ring et les trois hommes passent à tabac Will Ospreay. Bone Soldier lui place ensuite un Chicken Wing terrible au centre du ring ! Le britannique perd connaissance et Bone Soldier se relève. Depuis quand est-ce qu'il maîtrise le Chicken Wing ? La réponse est simple, ce n'est pas Bone Soldier. Et on peut tous le voir quand il enlève son masque...




MARTY SCURLL ! Scurll a rejoint le Bullet Club ! Lui que l'on a vu devenir ami avec les frères Jackson dans leur série Youtube Being The Elite est ici à la New Japan ! Le Villain prend un micro. Il dit que c'est lui le meilleur lutteur britannique au monde, et pas Will Ospreay. Et bientôt le monde entier va le savoir. C'est officiel, Scurll entrera dans le Best of the Super Juniors XXIV et détrônera Will Ospreay.


"Long... Live... BULLET CLUB !"


2. Jushin Liger, Manabu Nakanishi & Yuji Nagata vs. Tiger Mask, Tiger Mask W & Togi Makabe.


Citation :
Veterans action ! Liger n'a rien perdu de sa superbe et tient tête au beaucoup plus jeune Tiger Mask W au début du match, avant d'échanger les coups avec Tiger Mask. C'est alors que Makabe entre en scène et démolit Liger avec son offense ultra stiff. Liger fait le tag et Nakanishi entre à son tour sur le ring. Après un échange de plusieurs minutes qui a Strong Style marqué de partout, Makabe fait reculer Nakanishi avec une flying knee, et c'est au tour d Nagata de se mesure à l'Unchained King Kong. Blue Justice rend coup pour coup à l'ancien NEVER Openweight Champion mais Makabe est beaucoup trop fort. Il couche Nagata avec un brainbuster et l'enchaîne avec sa King Kong Knee Drop pour donner la victoire à son équipe.
Vainqueurs : Tiger Mask, Tiger Mask W & Togi Makabe.

Après le match, Makabe prend le micro et interpelle Minoru Suzuki. Makabe rappelle sa rivalité vicieuse en 2012 avec le leader du Suzuki-Gun, ainsi que la victoire de ce dernier au dernier show Road to Dontaku, où il a capturé le NEVER Openweight Championship. Makabe le challenge pour le titre !


3. David Finlay vs. Cody.

Citation :
Est-ce que le jeune lion peut tenir tête à l'American Nightmare ? Alors que les commentateurs nous annoncent que le fils de Dave "Fit" Finlay participera au prochain Best of the Super Juniors, celui-ci ne semble pas lutter dans la même ligue que Cody. L'American Nightmare, qui est accompagné de Hangman Page ce soir, domine assez largement les 13 minutes de match malgré la résistance de son adversaire. Tout ce qu'il faudra, c'est un Cross Rhodes pour que Cody remporte le match.
Vainqueur : Cody.


4. Chaos (Roppongi Vice, Hirooki Goto, Jado & Toru Yano) vs. Suzuki-Gun (Yoshinobu Kanemaru, Taichi, Minoru Suzuki, El Desperado & Takashi Iizuka)


Citation :
Le boss du Suzuki Gun veut commencer le match pour son équipe. Voyant cela, Hirooki Goto s'impose pour commencer le match dans son équipe. Quand il voit l'homme qu'il a battu pour le NEVER Openweight Championship lors de l'un des Road to Wrestling Dontaku, Suzuki sourit, lui fait un doigt d'honneur et tag Iizuka. Le Bald Madman se lance sur Goto et l'accule avec son attaque désorganisée. Goto reste tout de même supérieur au bruiser du Suzuki Gun et parvient à le maîtriser tant bien que mal et faire le tag avec Yano pour un double team move. Yano fait, comme à son habitude, le mariole. Ses moqueries ne durent cependant pas longtemps puisque Iizuka l'envoie dans son coin où Taichi lui crochète les yeux avant que Suzuki ne soit taggé. Le Boss fait le boulot : ses attaques vicieuses et sa maîtrise du pancrase en font un adversaire redoutable. Il passe près de battre son opposant avec plusieurs nearfalls. Finalement, le match s'accélère quand sont taggés respectivement Beretta et Taichi. Les RPG Vice ont pris le Junionr Heavyweight Tag Team Championship à Taichi et Kanemaru lors du même show où Suzuki a batte Goto. Les deux équipes se taggent et s'affrontent comme si c'était un match par équipe régulier pendant un long moment qui est à l'avantage des nouveaux champions. En difficulté, les membres du Suzuki-Gun font entrer Minoru en scène. C'est ce que Goto attendait, il blind tag Rocky Romero et se jette comme un fou sur Suzuki. On a le droit à dix bonnes minutes d'un remake de leur match pour le titre, jusqu'à ce que Suzuki profite d'une ouverture pour frapper Goto au foie et enchaîner : Gotch Style Piledriver ! Suzuki fait le tag avec Kanemaru qui place son moonsault. C'est au tour de Iizuka d'être taggé, il relève un Goto inconscient et le couche de plus belle avec un lariat. Le Suzuki Gun se relaie pour infliger le plus de dégâts possibles à Goto sous les yeux impuissants du reste de CHAOS, jusqu'à ce que Suzuki ne refasse son entrée et place un second Gotch-style Piledriver aidé de Desperado pour un tombé victorieux.
Vainqueurs : Suzuki-Gun.

Après le match, le reste de CHAOS s'occupent de Goto qui est inconscient et a subi de gros dommages. Pendant ce temps, TAKA Minchinoku qui accompagnait ses partenaires monte sur le ring pour agiter le drapeau des Suzuki Gun. Le Boss prend un micro, dit que si Goto remonte sur un ring face à lui il ne marchera plus. Il dit que le Suzuki Gun va récupérer les IWGP Jr. Heavyweight Championship, que TAKA va remporter le prochain Best of the Super Juniors... Et qu'il accepte le challenge de Togi Makabe, bien que celui-ci soit sûr de perdre. Parce qu'ils sont le Suzuki-Gun...

"ICHIBAN !"


5. Los Ingobernables de Japon (Hiromu Takahashi & Testuya Naito) vs. Juice Robinson & Kushida

Citation :
Beaucoup d'histoire ici, puisque lors d'un des shows du tour Road to Wrestling Dontaku, Naito a défendu son titre Intercontinental contre Juice Robinson. Takahashi, lui, a battu Kushida pour gagner le IWGP Junionr Heavyweight Title lors de Wrestle Kingdom, titre qu'il a défendu contre Ricochet au dernier Road to Dontaku. Kushida tente donc de prendre le dessus sur Takahashi pour se présenter comme un challengeur crédible à son titre. Le match commence entre les deux junior heavyweight qui nous gratifient d'un show très solide jusqu'à ce que Naito soit tag. Le leader des Ingobernables prend le dessus sur le junior heavyweight et passe proche d'une victoire avec un brainbuster assez stiff. Kushida repousse néanmoins l'IWGP Intercontinental Champion et va faire le tag. Juice Robinson est chaud, il veut montrer que malgré sa défaite il est toujours en course et entre sur le ring avec une fureur qui lui fait reprendre l'avantage. Naito et Robinson échangent les coups et les prises pendant un bon moment où Naito semble tirer son épingle du jeu. Il parvient finalement à acculer Robinson dans son coin et tag Takahashi qui prend de vitesse Robinson. Ce dernier subit les attaques à deux de ses adversaires et leurs tag rapides. Cela dure un bon moment, jusqu'à ce que Juice n'obtiennent un peu de répit suite à un coup de pied dans le nez de Takahashi, et va faire le hot tag ! Le Time Splitter est en folie. Il couche Takahashi puis va éjecter Naiton de l'apron avec un dropkick. Takahashi se relève et se fait enchaîner : rolling elbow qui le fait tomber à genoux, puis le Buzzsaw Kick ! Kushida prend de la hauteur sur le turnbuckle, mais Naito revient sur l'apron et lui attrape la cheville. Kushida le repousse d'un coup de pied bien senti mais a perdu du temps et de son équilibre, Takahashi en profite pour le rejoindre sur la troisième corde... TIME BOMB DE LA TROISIEME CORDE ! C'est fini.
Vainqueurs : Los Ingobernable de Japon.


6. War Machine (c) vs. Guerrillas of Destiny vs. Tenkoji
IWGP Tag Team Championship on the line !




Citation :
Défense de titre périlleuse pour les 75ème champions par équipe poids lourd de la NJPW. Le match commence avec Hanson, Tanga Rosa et Kojima sur le ring. Le King of Lariat fait honneur à son surnom en couchant ses adversaires avec un double lariat après qu'ils aient tenté de le double team. Kojima se concentre sur Hanson, visiblement revanchard après que War Machine les aient battu lui et Tenzan pour le titre à Sakura Genesis. Il malmène l'américain, mais Tanga Roa en profite pour le prendre par surprise avec un big boot dans la nuque. Roa traîne Kojima dans son coin et tag son frère. Les samoans double team Kojima avec une double suplex. Tama Tonga tag à nouveau son frère et positionne Kojima pour un piledriver. Roa monte sur la troisième corde et saute : aided piledriver ! Mais alors que Roa est entraîné en avant par son élan, il reçoit un spear de Hanson qui le coupe en deux pour un compte du même chiffre. Hanson fait à son tour le changement, et les deux hommes assènent un terrible double chokeslam à Kojima qui décidément prend bien cher ce soir. Kojima est isolé alors que ses adversaires ont plusieurs tag dans ce slugfest total. Mais au jeu des hosses, Kojima a plus d'expérience, il esquive un lariat de Hanson qui couche Tama Tonga et en profite pour faire le changement, Tenzan in après plus d'un quart d'heure de match ! Le Fierce Bull chop à tout va et couche tout le monde : Hanson, Tonga, puis Roa qui entrait sur le ring, et il a même un mongolian chop pour Rowe qui n'avait rien demandé ! Tenzan fait signe, il relève Hanson... Il parvient à le soulever ! TTD ! Tenzan Tombstone Driver ! Un, deux... Sauvetage énorme par Tama Tonga ! Il relève Tenzan, Gun Stun ! Un, deux, sauvetage énorme de Raymond Rowe remonté sur le ring ! Kojima entre en scène et couche les deux hommes avec un double lariat ! L'arbitre essaye de ramener l'ordre, et dans la confusion qui s'en suit Tama Tonga fait le changement. L'arbitre ne l'a pas vu et tout va très vite : Hanson se lance sur les deux samoans avec un Stinger's Splash dans le coin. Pendant que Tonga est légal, il vire Tanga Roa du ring et va tager Raymond Rowe : Fallout ! Un, deux, trois ! Victoire des War Machine, mais Tama Tonga n'était pas l'homme légal !
Vainqueurs : War Machine.


7. Taguchi Japan (c) (Hiroshi Tanahashi, Ricochet & Ryusuke Taguchi) vs. Los Ingobernables de Japon (Bushi, EVIL, Sanada)
NEVER Openweight Six-Man Tag Team Championship on the line !



Citation :
La guerre entre Taguchi Japan et LIJ continue ! Tanahashi a battu EVIL lors de l'un des shows Road to Wrestling Dontaku, avant d'aller challenger Naito pour son titre Intercontinental. Une victoire ici serai importante pour Tanahashi et solidifierai sa place de challengeur en battant les hommes de Testuya Naito. LIJ, eux, veulent récupérer leur titre, étant les anciens Six-Man Tag Champions. Ceux-ci attaquent leurs adversaires avant même que le match ne commence, comme à leur habitude. Cela laisse Tanahashi sur le ring face à EVIL, remake du Road to Dontaku. La stratégie des LIJ est claire : isoler Tanahashi, leur adversaire le plus fort, et se servir de tags rapides et d'attaques en équipe pour l'affaiblir. Cette stratégie marche plutôt bien puisque Tanahashi passe le plus clair du match à subir les assauts des membres de LIJ qui s'en donnent à cœur joie. EVIL prend notamment un malin plaisir à attaquer la jambe droite de Tanahashi. Pendant cette séquence, les commentateurs nous annoncent que Ricochet, Sanada et Bushi participeront tous les trois au prochain Best of the Super Juniors. Le match continue, et Sanada est sur le ring en train de faire souffrir la jambe ciblée de Tanahashi avec un single leg boston crab. Mais Tanahashi rampe, force, tire, il fait tout pour aller dans son coin. Sanada se relève pour le tirer au centre du ring, et Tanahashi profite de l'ouverture pour rouler sur lui même et envoyer Sanada dans les cordes. Sur une jambe il se relève, tag ! Ricochet entre en scène avec un springboad lariat de folie et enchaîne avec un standing moonsault, puis un standing shooting star press ! Sanada roule en dehors du ring pour reprendre son souffle, mauvaise idée... Tope con hilo ! Pendant ce temps, EVIL a contourné le ring et vient s'en prendre à Tanahashi, attaquant toujours cette jambe avec la volonté claire de le blesser. Ricochet lui se relève, voit venir Bushi et le couche d'un superkick. Il relève Sanada et l'envoie sur le ring, monte sur la troisième corde... Shooting Star Press ! En même temps, Taguchi vient en aide à Tanahashi en dehors du ring et se débat avec Bushi. Le champ est donc clair pour Ricochet qui remonte sur la troisième corde : une 630° senton plus tard, Taguchi Japan conserve son titre.
Vainqueurs : Taguchi Japan.


8. Kenny Omega vs. Tomohiro Ishii

Citation :
C'est l'heure du semi Main Event ! Le vainqueur se positionnera en force pour aller challenger le champion IWGP, que ce soit Kazuchika Okada ou Bad Luck Fale. Omega est accompagné des frères Jackson tandis que Ishii est venu seul.
Le match commence à l'avantage du Stone Pitbulls qui se sert de son avantage physique pour dominer clairement le leader du Bullet Club. Les coups ultra stiffs de l'ancien NEVER Openweight Champion mettent à mal Omega, mais le Cleaner a plus d'un tour dans son sac et parvient à éviter un lariat et prendre de la vitesse dans les cordes, assénant ainsi à son tour un lariat à Ishii.. Qui bouge à peine. Faisant montre de fighting spirit, Ishii incite Omega à le frapper encore. Omega part dans les cordes, un autre lariat... Et Ishii recule d'un pas seulement. Le membre de Chaos se met à rire, ce qui énerve Omega. Le Cleaner se lance encore dans les cordes... Mais cette fois s'arrête face à Ishii et lui envoie ses doigts tendus dans les yeux. L'arbitre réprimande Omega tandis qu'Ishii porte ses mains à son visage, et le canadien dit qu'il a touché le front de son adversaire pour éviter toute sanctions. Il se lance sur Ishii et lui assène une volées de coups désordonnés ayant pour but de faire tomber Ishii à genoux. C'est réussi, et Omega part de plus belle dans les cordes... V-Trigger ! La knee strike parodiée de Nakamura ! Omega profite qu'Ishii soit à terre pour faire le malin en imitant la pose de l'ex champion de la NJPW, la main sur la troisième corde, courbé en arrière. Le message est clair : fuck you Nakamura. Omega se re-concentre sur Ishii qui se relève doucement et le maintient au sol. Sa stratégie est claire : contenir la puissance de son adversaire avec du chain wrestling très efficace. Omega sait tout faire, et il le montre avec ce déroulement technique qui affaiblit Ishii et l'essouffle à essayer de se dégager. Mais il en faut plus pour mettre Ishii au sol définitivement. Le Stone Pitbull roule sur lui même pour se dégager d'un Crossface et se relève en tenant Omega par la taille... German Suplex ! Un, deux, dégagement ! Ishii prend feu, il attrape Omega par les cheveux et le couche d'un scoop slam. Omega se redresse et Ishii part dans les cordes : soccer kick ! Omega est K.O. ! Un, deux, dégagement ! Ishii s'énerve, fait signe que c'est fini : il relève Omega, le soulève en suplex, prêt pour le Ishii Driver. Mais Omega lui envoie son genou dans pleine face et se laisse retomber derrière Ishii, il passe sa tête sous ses jambes et le soulève dans une démonstration de force totalement folle, Angel's Wing ! It's all over !

Vainqueur : Kenny Omega.

Après le match, Omega pose avec les Young Bucks, bien que visiblement amoché par ce match. En difficulté pour reprendre son souffle, il demande et micro et annonce qu'il a prouvé qu'il méritait un shot à l'IWGP World Heavyweight Championship ce soir. Si Bad Luck Fale a le titre, il acceptera de le mettre en jeu contre lui. Si c'est Okada qui a le titre : il n'aura pas le choix. Omega affirme que tant qu'Okada ne l'aura pas battu de manière totalement décisive et univoque, il ne sera pas l'Ace. Omega ajoute que les Bucks ont quelque chose à dire. Nick dit que ni lui ni Matt ne participeront au Best of the Super Juniors. Laissant la nouvelle flotter, Matt dit qu'ils ne challengeront pas non plus Roppongi Vice dans un énième match pour le IWGP Junior Tag Team Championship. A l'image de Kenny il y a deux ans, ils s'autorisent de changer de catégorie. Le fait est qu'ils ne lutteront plus dans la division junior tag team : ils ont tout fait dans cette division, gagné le titre 5 fois, c'est fini. Nick reprend le micro et sourit. "WAR MACHINE !" Il interpelle les champions par équipe, dit qu'ils les ont battu partout aux Etats-Unis, alors pourquoi pas au Japon ? Ils challengent formellement Hanson et Rowe pour les titres. No more juniors pour les Young Bucks, bienvenue dans la cour des grands !


9. Kazuchika Okada (c) vs. Bad Luck Fale
IWGP World Heavyweight Championship on the line !


Citation :
Le Rainmaker est l'Ace de la New Japan, mais l'imposant Underboss du Bullet Club lui a causé bien des problèmes dernièrement. Loin de jouer le David contre Goliath, Okada rend coup pour coup à Fale dès le début du match dans une séquence folle où les elbows et les chops sont échangés à un rythme frénétique au centre du ring ! Cela s'accélère, jusqu'à ce que Bad Luck Fale ne se prenne une énorme gifle ! Fale s'arrête et fait les gros yeux : don't cross the Underboss ! Fale attrape Okada par la gorge à deux mains et le plaque contre un coin. Ainsi positionné, Fale prend l'avantage avec des coups d'épaule dans les côtes d'Okada. Fale fait ensuite rouler Okada au sol et grimpe sur la première corde pour lui tomber dessus de tout son poids, le coude en avant. Okada se tient les côtes alors que Fale n'en a pas fini, il le balance avec violence dans le coin et lui court dessus, stinger's splash ! Fale continue, il envoie Okada dans le coin opposé, et s'écrase encore une fois de tout son poids sur le champion. Fale veut faire cela une troisième fois : il envoie Okada dans le coin, court vers lui... Mais Okada lui met son pieds dans le visage ! Il se hisse sur la seconde corde et s'élance : jumping bulldog ! Un, deux, dégagement autoritaire de Fale.
Okada souffre mais il a vu pire, ne serait-ce que lors de sa dernière défense de titre contre Shibata. On a le droit à une séquence similaire à celle du début du match : les deux hommes au centre du ring s'échangeant les coups de coude, mais cette fois plus lentement. Okada prend l'avantage, enchaîne deux coups de coude dans le visage de Fale qui recule d'un pas. Mais Fale a de la ressource : il se laisse tomber sur un genoux et place un coup de boule dans le torse d'Okada, sur le côté ! Il a surement des côtes cassés.
Fale rudoie Okada, agissant comme un vrai bully, avec des stomps et des elbows drop visant les côtes du champion. Il dispose ensuite Okada au pid d'un turnbuckle sur lequel il monte... C'est l'instant hommage : Vader Bomb ! Un, deux, dégagement ! Fale reproduit le mouvement, il grimpe sur la troisième corde, se tient à elle, s'élance, Vader Bomb ! Un, deux, encore une fois, dégagement. Fale se met à insulter Okada "I hate you motherfucker !" Et le met en place : Bad Luck Fall ! Le Razor's Edge ! Okada est inanimé au sol, c'est le moment de l'upset, de la surprise, un, deux... NEARFALL ! Fale perd la tête, relève Okada en le tenant par la gorge et l'insulte à quelques centimètres à peine de son visage... Et Okada lui crache au visage ! Fale n'en revient pas, et ce bref moment de stupéfaction permet à Okada d'attraper son poignet qui lui tient la gorge, le tordre, passer dans son dos... RAINMAKER ! RAINMAKER !

Vainqueur : Kazuchika Okada.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Road to WRESTLING DONTAKU   

Revenir en haut Aller en bas
 
Road to WRESTLING DONTAKU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» [Résultat] Impact Wrestling - 23/06/11
» Mellindra Road, à votre service !
» TNA Victory Road 2004 [MU] :
» [Résultat] Impact Wrestling - 15/12/11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNIVERSE 4 :: UNIVERSE 0 :: NJPW - KING OF PRO WRESTLING-
Sauter vers: